Le Front National des Hauts-de-Seine dénonce le travail dominical imposé par Devédjian

Publié le par E&R-Ile de France

Communiqué du FN 92 - section de Suresnes/Nanterre

Cette fois-ci, c’est officiel ! Vous allez devoir sacrifier votre vie de famille, vos loisirs pour travailler le dimanche. Le double Président du Conseil général et de l’Epad, depuis peu ministre de la Relance économique (sic), en a donc décidé ainsi, sans aucune concertation d’ailleurs avec les salariés du centre commercial des Quatre Temps ou du Cnit de la Défense.





Pressé de faire du zèle devant les caméras de télévision, Patrick Devedjian l’a donc annoncé : « le préfet Pierre de Bousquet a signé l’arrêté classant le quartier d’affaires en zone touristique » faisant ainsi un pied de nez à la démocratie et aux députés qui n’ont pas encore légiféré sur la question.


Une décision visant à faire du fric, de l’aveu même de Patrick Devedjian, parlant de rentrées fiscales supplémentaires pour les communes de Puteaux et Courbevoie, dont les conseillers municipaux, à l’exception du MODEM, ont donné leur accord fin 2008 pour l’ouverture du dimanche de ce centre commercial, faisant ainsi la démonstration de leur dédain envers les familles et les petits commerçants locaux.


Le Front National a donc réagi en allant directement à la rencontre des employés du centre commercial, boutique par boutique, afin d’y faire connaître son opposition au travail dominical. Un jour de la semaine que nous considérons, nous, comme crucial à la cohésion familiale. Un jour où il fait bon flâner au lit, où l’on peut profiter de ses enfants, où l’on peut pratiquer sa religion, son sport favori.

Bref, V I V R E !


Rémi Carillon
- Chargé de mission dans les Hauts-de-Seine -, Françoise Bontems - militante - et Laurent Salles - Secrétaire de circonscription de Suresnes/Nanterre - ont donc invité les salariés, les clients à ne pas céder aux injonctions des patrons et des politicards qui se moquent de leur bien-être et de leur santé. C’est donc au mépris de la vie privée, de la famille et de la santé des personnels que le trio infernal, Devedjian, Karoutchi et Balkany, tente d’imposer par la force, aujourd’hui le travail dominical, demain… l’ouverture 24h/24 sans aucun repos hebdomadaire !



Source : nationspresse.info

Publié dans Politique

Commenter cet article