L’insolente bonne santé financière de Paris

Publié le par E&R-Ile de France

article bertand-delanoeC’est un des paradoxes de la capitale : en pleine , affiche une financière éclatante. Mieux, la mairie devrait enregistrer d’ici à la fin de l’année une hausse inespérée des recettes issus des taxes immobilières, les droits de mutations. Fin septembre, ce sont 840 M€ qui sont rentrés dans les caisses, une hausse de 30% par rapport à 2009, grâce à la reprise de la spéculation immobilière.


Pour autant, pas question pour l’équipe de Bertrand Delanoë de changer de cap. « Notre objectif est de poursuivre le programme ambitieux sur lequel nous avons été élus, a expliqué Bernard Gaudillère, adjoint PS au maire chargé des finances lors du débat des orientations budgétaires lundi au Conseil de Paris. C’est un programme qui a été précisément calculé pour être réalisé d’ici à 2014, on ne gère pas une mairie comme Paris au doigt mouillé, en fonction des humeurs du moment. » Traduction : pas question de déroger à l’orthodoxie budgétaire. Bernard Gaudillère l’a assuré plusieurs fois : « Les droits de mutation vont nous aider à moins emprunter pour financer nos investissements. Nous allons investir 20% de plus qu’avant 2008. »

Accusation de la droite de constituer une cagnotte

Pourtant, dans cette période difficile pour les Parisiens, ce discours a de plus en plus de mal à passer. Avant le vote du budget en décembre, les Verts exigent une « vraie conversion écologique » de la politique municipale. Les communistes demandent un effort supplémentaire sur le logement social. « Il faut faire sauter la barrière des 6000 € du m2 au-delà de laquelle la mairie ne préempte plus des logements privés pour les transformer en logement social, estime Ian Brossat, président du groupe PC. C’est le seul moyen de tenir nos engagements en matière de logement social. » A droite, l’opposition accuse Bertrand Delanoë de manquer d’ambition (voir ci-contre) ou de se constituer « une cagnotte ». Une accusation qui fait bondir Bernard Gaudillère : « Cette histoire de cagnotte est de la calomnie! Tout le monde sait bien que dans les collectivités territoriales, chaque euro de recette est dépensé au profit de la population! »

 

Source : leparisien.fr

Publié dans Politique

Commenter cet article