[E&R] Tract - Grippe-A

Pour télécharger le tract sur la grippe H1N1, cliquez ici.

Campagne française de vaccination grippe A

Egalité & Réconciliation alerte les citoyens !

 

 

Une pandémie plus que suspecte ! 

 

La chronologie officielle de l’émergence de cette pandémie, fait démarrer l’apparition du virus à proximité d’un élevage de porcs au Mexique, à la fin du mois de mars 2009.

 

Or comment se fait-il :

 

- que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) ait été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?

 

- que dès le début du mois de février 2009, la ministre de la santé Mme Bachelot, consultait déjà un groupe de légistes constitutionnalistes sur la légalité constitutionnelle d’une vaccination obligatoire en cas de pandémie ?

 

- que le laboratoire Sanofi-Aventis en compagnie du président Sarkozy, ait eu « l’intuition » d’aller signer un contrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la pandémie au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance ?

 

Pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a modifié, le 27 avril 2009, sa définition de « pandémie », abaissant drastiquement les contraintes sévères de définition, au point de se contenter d’une identification de la maladie dans seulement deux pays d’une même zone OMS ?

 

Depuis cette date, les médias du monde entier, répètent quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple « grippette » (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de 5 mois ? (La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 !)

Un vaccin potentiellement dangereux !

Les vaccins commandés par l’Etat français, dès juin 2009, auprès des fabricants GlaxoSmithKline, puis Baxter, avant même leurs Autorisations de Mise sur le Marché (AMM), bénéficient selon l’article L.31110-1, de la loi française, d’une procédure AMM dérogatoire, autorisant les fabricants à ne pas respecter les procédures habituelles de tests garantissant leur innocuité pour la population. Les personnes qui recevront donc ces vaccins élaborés en toute hâte, seront toutes des cobayes !!!

De plus, en cas d’effets secondaires graves, l’article L.31110-1, protège les fabricants contre toutes poursuites judiciaires !

GlaxoSmithKline a annoncé que ses produits contiennent des ingrédients tels que le thimérosal, un agent de conservation dérivé du mercure (neurotoxique), et du squalène, un adjuvant cité dans de nombreuses études scientifiques comme facteur de déclenchement de nombreuses maladies et de plus en plus controversé puisqu’il devient clairement établi qu’il est en lien avec le Syndrome de la guerre du Golfe (1991), qui a atteint des dizaines de milliers de soldats américains, vaccinés contre l’anthrax.

Quant à Baxter, ce fabricant est sous le coup d’une enquête judiciaire en Autriche, pour avoir livré en février 2009, un lot de 72 kg de doses de vaccins (H3N2) contre la grippe saisonnière, contaminé par le virus de la grippe aviaire (H5N1) ! « Ce mélange de souches, appelé  « réassortiment », est l’une des deux manières de créer un virus pandémique », précisaient les spécialistes.  Or Baxter, comme tout laboratoire, est sous le contrôle d’un protocole de sécurité strict, rendant impossible la manipulation de ces deux souches virales de manière accidentelle !

Des conflits d’intérêts inquiétants !

Les collusions entres de nombreux médecins spécialistes (Comité Technique des Vaccinations), conseillant le Ministère de la Santé, et les laboratoires pharmaceutiques, sont aujourd’hui mises à jour. Notre propre ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a passé au moins douze ans au service de l’industrie pharmaceutique, avant d’occuper des fonctions politiques.

La commande de  94 millions de doses vaccinales par l’état français, ressemble à une véritable opération de soutien financier à l’industrie pharmaceutique qui traversait, depuis 2008, une crise majeure. Comme pour les banques, une fois de plus, le citoyen français se retrouve devant le fait accompli, mais cette fois ci, c’est son intégrité physique qui pourrait en payer gravement le prix !!

 

 

www.egaliteetreconciliation.fr

 

Pour télécharger le tract sur la grippe H1N1, cliquez ici.