Yemen, une nouvelle guerre impériale qui ne dit pas son nom

Publié le par E&R-Ile de France

1795534-2443461Du Yemen à la conquête de la planète...En toute discrétion !

Ce nouveau conflit est très grave: Pour plusieurs raisons. Mais avant de détailler, j'aimerais résumer la situation telle que je la vois. Au départ, il s'agit d'un foyer d'instabilité, mettant aux prises des courants de l'Islam différents (cf Wikipedia : "L’islam se répartit en plusieurs courants, notamment le sunnisme, qui représente entre 80 et 85 % des musulmans, et le chiisme rencontré principalement en Irak et en Iran. Ces deux courants se combattent depuis leur origine")


Ces différences sont exploitées, attisées par l'Etranger. L'Occident divise pour régner, c'est machiavélique. Ensuite, le Yemen occupe une position stratégique, dans la Mer Rouge, et donc convoitable, d'autant que les rivaux russes, chinois, ou d'autres, peuvent être tentés de s'implanter là où il n'y a pas encore de bases anglo-saxonnes. De surcroît, chaque parcelle de sol peut recéler des ressources que l'Amérique, toujours à l'affût d'espace vital, veut utiliser elle-même pour maintenir son niveau de vie, assurer sa prééminence, continuer à dominer le monde.
 
Les USA tentent par tous les moyens de perpétuer leur hégémonie, comme toujours par la force puisqu'ils la préfèrent au Droit. Mais il y a plus:
Cette zone, en partie sous influence Chiite, intéresse l'Iran, et donc les USA bien décidés à affaiblir l'ennemi qu'il s'est choisi. Dans ce cadre, on situe mieux la tentative avortée d'attentat, parfaitement grotesque d'ailleurs, du pseudo terroriste d'Al Quaïda, et les inutiles alertes du père à la CIA; je rappelle qu'il existe aux USA des agences chargées d'élaborer les scénarios, plus ou moins crédibles, pour les futures opérations du Pentagone, afin de les vendre au public, via les Médias aux ordres. Nous avons vu cela pour l'Irak (couveuses, armes de destruction massive..), pour la Yougoslavie (la mise en scène des massacres ethniques), pour le Caucase etc etc. Bref, nous avons à nouveau un (projet d') attentat sous fausse bannière, sans doute moins d'Al Quaïda que des services secrets occidentaux, ou au mieux, nous avons un simple prétexte pour justifier ce qui est programmé de longue date.  
 
 
Yemen, prémices d'une tactique planétaire ?
 
Donc, nouveau terrain d'opération pour les USA. Et c'est très grave. Non seulement parce que les populations, évidemment, commencent à souffrir ( raids aériens, drones, meurtres ciblés...), mais parce que ces choix illustrent parfaitement les objectifs réels du Prix Nobel de la Paix, nouveau visage d'une politique qui ne varie pas, furieusement néo-coloniale, impériale, hors-la-loi, comme du temps de Bush.

Pour moi, nous assistons aux prémices d'une tactique planétaire: Prendre prétexte d'un fait plus ou moins mis en scène, et complaisamment relayé par une presse servile, pour s'implanter sur toujours plus de territoires: Mise en place de bases militaires et de marionnettes dévouées aux ordres de Washington, pillage des ressources, contrôle des populations et des zones, voire des routes pétrolières, signaux lancés aux rivaux, supplantation des Chinois ou des Russes, etc. A ce tragique jeu, qui commence par des opérations de basse intensité et se termine par la sanglante mise à sac de tout le territoire convoité, les Occidentaux sont passés maîtres. Ils avancent pas à pas, mais tout, au final, tombe dans leur escarcelle...  
 
Tout cela est d'autant plus grave que les nouvelles guerres de conquête ne disent pas leur nom. Officiellemment, il n'y a pas de guerre. Les erreurs du Vietnam ou d'Irak appartiennent au passé. Désormais, la guerre est silencieuse... Pas de pages spéciales dans les Médias comme pour l'Irak, pas de publicité, tout se déroule dans les coulisses, il n'y a plus de comptes à rendre, la liberté est totale, l'ONU est contourné, les citoyens ne sont plus informés, on ne demande même plus d'autorisation aux Elus des Nations.

Tout se fait discrètement, en petit comité, entre dirigeants du complexe militaro-industriel, entre amis, entre futurs bénéficiaires, ou comme dirait notre cher Sarkozy, tout, vraiment tout, est désormais possible. Et tant pis si un peu partout les peuples en font les frais, tant pis s'ils sont massacrés, bombardés, terrorisés, mutilés, blessés, meurtris, démunis, ruinés, dressés les uns contre les autres, anéantis, exterminés, c'est du grand art, disons-le : Du grand terrorisme, du terrorisme absolu, celui d'Etat. Toutes les lois humaines, de guerre, internationales, sont violées, le champ est libre: on convoite, on s'empare... vols, mensonges, crimes, tout est permis....

Le cynisme est total: Liberté absolue, mensonges absolus, crimes parfaits, tout cela au nom de la démocratie, du Bien, de la Paix, de Dieu, même... Quel Dieu, au fait ? Celui de la Bible judéo-chrétienne précise qu'il ne faut ni convoiter, ni voler, ni mentir, ni tuer, ni être orgueilleux, ni préférer Mâmon à Dieu... mais aimer son prochain, le servir, donner sa vie pour lui, etc. Quelle cohérence ?
 
Ecoutez les Médias, Arte par exemple, ce 3 janvier 2010 : "L'Administration Obama est décidée à éliminer les bases d'Al Quaïda...". Ou sur FR2 : "
Il ne faut pas seulement observer, il FAUT intervenir, il faut renforcer la lutte anti-terroriste ! " Que ces choses-là sont bien dites ! Certes, il y aura des victimes civiles (c'est flou - et les millions de réfugiés, par exemple ???), MAIS il s'agit de "frapper les groupes islamiques". Eh oui, il faut s'habituer, maintenant qu'on a jugulé le "péril communiste", il faut réduire à néant le "péril islamiste". Et après ??? On chuchote qu'il y aura toujours un prétexte, parce que le complexe militaro-industriel a besoin de vendre ses armes... Et les journalistes gobent tout ? Et les Elus, quand ils sont consultés, donnent les feux verts, ou les crédits, à ces politiques mortifères, criminelles, réellement terroristes ??? Quelle responsabilité devant leur conscience, devant l'Histoire, devant les peuples, et s'ils se prétendent chrétiens, devant Dieu !
 
 
Avec la complicité des Médias...
 
Voilà, on est passé de la Yougoslavie à l'Irak, de Gaza au Liban, de l'Afghanistan au Pakistan, de la Somalie au Yemen... A qui le tour ? L'Iran, la Syrie, le Vénézuela, la Russie, la Chine ? Le business d'abord... quel que soit le prix à payer par les populations, par... nous ! Car on nous demandera de faire les guerres par procuration... avec Zorro-Sarkozy, on sera d'ailleurs au premier rang, et bonjour les conséquences bactériologiques ou chimiques !
Elle est pas belle, la vie ? J'ouvre Télé-Matin de FR2, hi hi, on rit, on plaisante, on minaude !!!
 
Demain, entre deux faits divers et deux potins, on nous dira qu'on a réussi à éradiquer un nouveau réseau ou groupe terroriste, et puis service minimum pour les dommages collatéraux, sauf peut-être si une bombe atterrit en pleine noce... Et hop ! On repassera à la santé de Johnny ou aux pitreries de BHL, sans oublier les soldes, ça c'est important, ou les pauvres victimes des grèves ...
 
Les Nobel ont eu du flair. Obama n'a rien à voir avec son prédécesseur:
Effectivement, il est pire ! Même l'Amérique Latine est sur la sellette...
 
Les dirigeants sont les plus grands terroristes de la planète. Sous de faux prétextes, ils renforcent le contrôle de chaque citoyen, et ils mettent le monde à feu et à sang. Joli bilan. J'en connais qui vont en prison pour beaucoup
moins !
 
Quand on est un veau, on sait où on va : Direction l'abattoir. Pas d'alternative !
 
Eva R-sistons
Lundi 4 janvier 2010

www.alterinfo.net  

Publié dans Politique

Commenter cet article