VIDEO. Des SDF ont filmé leur quotidien

Publié le par E&R-Ile de France

zzz896387_21b79ccc-4e5c-11df-b86d-001517810e22_150x113.jpg

Le Samu social diffuse sur Internet une vidéo relatant le quotidien des SDF. Ce film a été réalisé par quatre clochards portant des lunettes équipées de microcaméras.

 

 

 

 

C’est une immersion déroutante dans le quotidien des sans-abri. Depuis le 12 avril, un diffusé sur le site danslapeaudunsansabri.com permet de vivre, quasiment en temps réel, une journée à travers les yeux d’un SDF. « Les gens sont submergés de messages sur la pauvreté.

 

Nous voulions faire quelque chose qui ne passe pas inaperçu », explique Véronique Sels, directrice de la création de l’agence Publicis Conseil, qui a imaginé cette campagne pour le Samu social.

 

Fin mars, quatre sans-abri parisiens ont accepté de porter pendant plusieurs heures des lunettes équipées de microcaméras. « Il s’agissait de les laisser témoigner de leur vie, à leur rythme », explique Stefania Parigi, directrice du Samu social. Chacun a filmé un moment de la journée pour aboutir à un film d’une durée de vingt-quatre heures.

 

En bas de l’écran, une horloge indique l’heure. Le résultat est très troublant : les images brutes et sans montage plongent le spectateur au cœur de la rue. Le regard des passants qui se détournent, la galère de la manche, les heures passées à marcher, l’impossibilité de se poser quelque part, la violence, l’alcool… La plupart du temps, il ne se passe rien de particulier.

« Les gens se rendent une première fois sur le site, et ils n’y restent pas très longtemps. Mais ils reviennent après à plusieurs reprises », détaille Véronique Sels. « Cette campagne permet de comprendre la réalité de la vie des sans-abri comme aucun autre outil », estime Stefania Parigi. Le site réserve une dernière surprise. Lorsqu’il clique pour fermer le site, l’internaute voit une fenêtre d’erreur s’afficher. « Désolé, quitter la rue est beaucoup plus difficile », rappelle le Samu social avant de proposer de faire une dotation.

 

Un extrait de la vidéo réalisée pour le Samu social

 

Source : leparisien.fr

Commenter cet article