Vercoutère / Cotten : Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2010 au TGI de Paris

Publié le par E&R-Ile de France

zz60e2ec3.jpg


Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2010 au TGI de Paris par Marc Vercoutère/Cri-Vie et Christian Cotten/Politique de Vie









Communiqué de presse - 19 décembre 2009 - Christian Cotten - Marc Vercoutère


Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi 11 une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.


L'Association Cri-Vie (Centre de Recherche et d'Informations Indépendantes en matière de Santé), présidée par le Dr Marc Vercoutère (Pau, Pyrénées Atlantiques) et le parti politique d'extrême-centre Politique de Vie, présidé par Christian Cotten (St-Aubin, Essonne), psychosociologue, ont engagé cette procédure judiciaire suite au constat juridique et médical d'un « danger imminent » encouru par la population soumise depuis plusieurs semaines à des « vaccins » hautement toxiques pour la santé ;

vaccins qui présentent de façon manifeste un rapport bénéfices/risques de plus en plus défavorable chaque jour, au regard des centaines de signalements, notamment en Europe et en Amérique du Nord, d'effets secondaires graves allant jusqu'à de multiples décès, qui semblent aujourd'hui être au moins dix fois plus nombreux qu'attendus par les promoteurs eux-mêmes de ces vaccins.

Leur volonté est totalement déterminée, de faire cesser dès janvier 2010 une campagne de vaccination contraire aux intérêts de la population et d'obtenir la désignation d'un collège d'experts indépendants chargés d'évaluer les effets réels du Tamiflu et de faire connaître à la population les moyens simples et sains de prévention et d'accompagnement de la grippe.

Tandis que la Pologne refuse des vaccins insufisamment testés, que des parlementaires russes demandent une commission d'enquête sur la corruption au sein de l'OMS, les preuves s'accumulent chaque jour de la dangerosité des vaccins et de celle du Tamilflu ainsi que des liens d'intérêt entre les industriels et les « experts », qui dramatisent une épidémie qui n'existe pas pour vendre des vaccins-poisons (corrruption manifeste du Pr hollandais Osterhaus et du Pr français Bruno Lina).

Cri-Vie et Politique de Vie, Marc Vercoutère et Christian Cotten font donc solennellement appel à l'institution judicaire
, en souhaitant ardemment que celle-ci se montre à la hauteur de l'importance des enjeux et soit capable d'assumer ses responsabilités morales, politiques et judiciaires, puisque le droit lui donne le pouvoir de faire cesser immédiatement une mise en danger d'autrui évidente, manifeste et indiscutable, au regard des données scientifiques actuellement disponibles fournies par les chercheurs indépendants et intègres.

L'audience de référé aura lieu le lundi 4 janvier à 9 h du matin, au TGI de Paris, 4 bd du Palais (75001 PARIS), en salle de réunion près du cabinet du vice-président Emmanuel Binoche, avec les avocats des parties.

Le texte complet de l'assignation est accessible sur le site de Politique de Vie. Les auteurs de l'assignation sont conseillés et accompagnés dans leur démarche citoyenne de lanceurs d'alerte par Maître Malika Ouarti (Barreau de Paris) et Maître Jean-Pierre Joseph (Barreau de Grenoble). Cette procédure est menée en cohérence avec les plaintes contre X avec CPC déposées il y a peu devant les Doyens des Juges d'Instruction de Grenoble, Nantes, Évry, Pau et Paris par différents groupes de citoyens et en cours de procédure.


Le Dr Marc Vercoutère et Christian Cotten invitent journalistes et citoyens

à assister en nombre à cette audience publique.

Publié dans Sécurité

Commenter cet article