Raymond Domenech : les Français viennent « d’ailleurs » et surtout d’Afrique !

Publié le par E&R-Ile de France


Raymond-DomenechRaymond Domenech était hier soir l’invité du Canal Football Club. Le sélectionneur des Bleus répondait à une série de questions posées par huit téléspectateurs présents en direct sur le plateau de l’émission de Canal +. Liste des joueurs retenus pour la Coupe du monde en juin prochain, titularisation de Thierry Henri, la place de l’astrologie dans ses choix tactiques… Raymond Domenech a parfaitement maîtrisé sa communication.

Qualifié d’ «homme de gauche» dans le portrait qu’avait réalisé de lui la chaîne cryptée, le coach n’a pas voulu expliquer les raisons du profond désamour existant entre les Français et les Tricolores, révélant que ses hommes lui avaient confié qu’ils étaient heureux de ne plus jouer avant de longs mois sous les sifflets du Stade de France, après la piteuse défaite face à l’Espagne. A la fin de l’émission, l’un de ses interlocuteurs a interrogé le mari d’Estelle Denis sur la portée symbolique de la participation des Bleus au prochain Mondial, organisé pour la première fois sur le sol africain, étant donné que l’écrasante majorité de l’équipe est originaire du continent noir.

Raymond Domenech n’est pas troublé par cette origine africaine. Il a rappelé, selon lui, que l’Afrique était le berceau de l’humanité, que les Français venaient « d’ailleurs » et étaient issus de « croisements » depuis des générations. Un message très à la mode du métissage généralisé, au détriment du respect de l’identité des peuples, et surtout, peu fiable historiquement. Car le peuplement français remonte pour l’essentiel à la période gallo-romaine. A la veille de la Révolution française, il est resté pratiquement le même qu’à l’époque de Charlemagne et cela jusqu’au début du XXème siècle. Bref, pendant près de 2 000 ans, les habitants de la France ne s’appelaient pas Karim, Lassana ou Alou. Si Raymond Domenech maîtrise aussi bien son coaching que l’histoire, les Bleus ont des soucis à se faire en Afrique du Sud…

 

source : [http://fr.novopress.info]

Publié dans Médias

Commenter cet article