Quand Lénine préparait la révolution à Longjumeau

Publié le par E&R-Ile de France

1088475 39f17a54-cc21-11df-a242-001517810e22Une association tente de faire connaître l’histoire qui lie le leader soviétique à Longjumeau. Elle veut faire classer deux bâtiments et jumeler la ville à Oulianovsk, le fief de Lénine.

Longjumeau, commune léniniste? La question peut sembler incongrue… sauf pour la toute nouvelle association Lénine à Longjumeau, qui entend bien populariser un épisode méconnu de l’histoire de la ville. En 1911, le futur leader de la révolution russe d’octobre 1917, exilé à après la révolution ratée de 1905, s’entiche de ce bourg qu’était alors Longjumeau.

Il juge l’endroit idéal pour y installer une école et y former discrètement les futurs cadres du parti.

 

 

Les se dérouleront tout l’été 1911 au 17, Grande Rue (l’actuelle rue du -François-Mitterrand), dans un atelier de menuiserie qui présentait l’avantage de posséder une sortie à l’arrière, en cas d’arrestation par l’Okhrana, la police secrète du tsar. Une petite vingtaine de cadres ouvriers — les futurs dirigeants d’Octobre 1917 — y seront formés aux questions de philosophie ou d’économie politique par des professeurs venant de Paris ou par Lénine lui-même.

 

« Lénine a, en quelque sorte, inventé les universités d’été », raconte Alain Veysset, ex-prof d’histoire et secrétaire de l’association, qui a fait son mémoire de fin d’études sur le sujet.

 

Aujourd’hui, il ne reste pourtant presque aucune trace de cette présence de Lénine dans la ville, à part une discrète plaque, apposée au niveau du 91, Grande Rue, là où vécurent Lénine et sa femme en cet été 1911. Et les amateurs de restauration rapide se souviendront peut-être que la sandwicherie située sous la plaque s’est longtemps appelée… Lénine Kebab. « Du gâchis », juge Christophe Fauchet, membre de l’association qui vit… au 91, Grande Rue! C’est lui qui, en 2004, alors que les termites menaçaient l’immeuble, a commencé à vouloir le faire classer. « Demandez à un Russe de plus de 40 ans de citer une ville en France, Longjumeau arrivera dans le tiercé de tête », jure-t-il. « Avant, tous les élèves russes étudiaient cet épisode », confirme Alain Veysset. Et l’association voit grand : outre le classement de deux immeubles, elle voudrait que Longjumeau soit jumelée avec Oulianovsk, la ville natale de Lénine. « Je veux bien étudier le classement, mais le jumelage, c’est insensé! C’est une ville de 600000 habitants, dans l’Oural… ça n’aurait pas de sens et ça coûte cher », répond Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), maire UMP de la ville. Prudente, celle-ci prévient aussi que « la ville n’a pas à investir dans un projet à dimension politique ». Surtout quand l’association qui le porte est principalement composée de membres de l’opposition municipale…

 

Certes, l’arrière-grand-père de NKM, André Morizet, ancien maire de Boulogne-Billancourt, a été l’un des fondateurs du Parti communiste français et a même écrit un livre intitulé « Chez Lénine et Trotski ». « Mais ça ne m’a pas rendue communiste pour autant! A chaque génération son combat », s’amuse l’élue. En attendant, l’association se prépare pour le centenaire de cet été 1911 et rêve d’organiser un grand concert. La tête d’affiche? Un célèbre chanteur brésilien nommé… Lénine!

 

Source : leparisien.fr

Publié dans Histoire

Commenter cet article