Paris : Heurts entre militants pro-palestiniens, pro-israëliens et forces de l’ordre autour de l’ambassade d’Israël

Publié le par E&R-Ile de France

Le conflit israélo-palestinien redébarque à Paris. Depuis la fin de l’après-midi, les Champs-Elysées sont bloquées suite à la manifestation pro-palestinienne organisée à l’initiative d’associations et organisation de gauche pour protester suite à l’arraisonnement par Tsahal d’une flottille dite « de la paix », qui a occasionné plusieurs morts et blessés, dans les eaux internationales au large de Gaza. Plusieurs affrontements entre manifestants et forces de l’ordre sont à déplorer ce soir vers 20h30.

 

La circulation sur la célèbre avenue parisienne a été bloquée, en fin d’après-midi, au niveau du métro Franklin-Roosevelt et l’ambassade d’Israël placée sous haute protection.

 

 

Selon un journaliste du Monde.fr présent sur place, l’ambiance était particulièrement tendue et la présence policière considérable. Selon nos propres sources, plusieurs cars de CRS et de gendarmes mobiles étaient appelés en renfort sur les lieux vers 19 heures. Il y aurait eu quelques affrontements entre des manifestants, souvent très jeunes, et les forces de l’ordre. Certains des manifestants portaient le keffieh palestinien, arboraient les couleurs de la Palestine et scandaient des slogans hostiles à l’Etat hébreu. La police a dû faire usage de bombes aérosols lacrymogènes. On nous signale quelques interpellations. Plusieurs personnalités et élus de gauche et d’extrême gauche étaient présentes sur les lieux, dont des élus parisiens de la majorité Delanoë.

 

Selon Le Parisien, une quinzaine de jeunes gens arborrant des drapeaux israéliens ont brièvement fait irruption, provoquant quelques incidents avec les manifestants et obligeant la police à utiliser des gaz lacrymogènes.

Toujours selon nos propres sources, plusieurs bandes ethniques ont été signalées en début de soirée sur la ligne de métro 13 (Châtillon – Saint-Denis/Gennevilliers-Asnières) avec l’intention avouée de se diriger vers le carrefour Franklin-Roosevelt, en provenance des banlieues nord et nord-ouest de la capitale. La Sûreté de la RATP a été mise en alerte sur la ligne 13.

 

Ailleurs en France, plusieurs manifestations semblables rassemblant plusieurs centaines de personnes ont eu lieu à Toulouse, à Montpellier, à Marseille et devant l’Opéra de Lyon.

 

 

 

source: NPI

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article