La ville de Tremblay veut attaquer TF1 en justice

Publié le par E&R-Ile de France

zzz895181_tremblay_150x113.jpg

 

Deux semaines après sa diffusion, « Mon voisin est un dealer », le reportage de TF 1, fait reparler de lui. La chaîne a retiré la vidéo de son site , mais la colère du maire (PC) de Tremblay-en- (Seine-Saint-Denis) ne retombe pas.

François Asensi a annoncé hier son intention « d’assigner TF 1 en pour atteinte au droit à l’image de la ville ».
 

 



« La Cour de cassation a récemment reconnu ce droit pour les personnes morales », explique son entourage. Le maire promet donc de déposer plainte « dans les prochains jours ». Il compte aussi se tourner vers le CSA qui avait rappelé à l’ordre la première chaîne après la diffusion de « Peur dans la cité », un reportage de « Sept à Huit » consacré à un quartier de Maubeuge (Nord). L’autorité de régulation de l’audiovisuel avait alors invité TF 1 à « respecter une présentation honnête des questions prêtant à controverse et à assurer l’expression des différents points de vue ».


Des conséquences négatives sur le quotidien de la commune

 

 

Un principe auquel le documentaire consacré au trafic de drogue à Tremblay aurait dérogé, selon son maire. « Sur trente-quatre minutes de film, dit-il, les autres aspects de la ville sont évoqués en dix-sept secondes. » Pour lui, les conséquences ne se sont pas fait attendre. « Plusieurs équipes ont annulé leur participation au Tournoi international de foot des poussins qui s’est tenu chez nous, assure-t-il. Samedi, un groupe scolaire d’une autre commune a renoncé à une sortie pédagogique au Théâtre Louis-Aragon. »

 

La vidéo polémique

 

 

 

 

Source : leparisien.fr

Commenter cet article