La multinationale s’allie au lycée de Sarcelles

Publié le par E&R-Ile de France

CapitalismeTutorat, tests d’embauche, Deloitte, cabinet spécialisé dans l’audit d’entreprises, va mettre ses compétences au service des 1 800 élèves du lycée Jean-Jacques-Rousseau.

C’est le mariage de deux mondes que tout, a priori, semble opposer. D’un côté, le cabinet Deloitte, qui fait partie des Big Four, les quatre leaders mondiaux spécialisés dans l’audit d’entreprise. De l’autre, le lycée Jean-Jacques-Rousseau à Sarcelles, fréquenté par 1800 élèves.

 

Et pourtant, des bureaux feutrés de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) où est basé Deloitte à la banlieue défavorisée, il n’y a qu’un pas que la multinationale vient de franchir pour la première fois de son existence à travers sa Fondation pour l’éducation et le développement solidaires qui s’est donné pour mission d’« aider les lycéens et étudiants des banlieues sensibles à réussir. »

 

D’ici à quelques semaines, ce seront quelque 500 élèves (les bacs professionnels, BTS et étudiants en prépa économique type HEC) du lycée de Sarcelles qui vont bénéficier des conseils précieux de leurs brillants tuteurs, des cadres supérieurs volontaires du cabinet d’audit. L’entreprise et l’établissement scolaire viennent de signer un partenariat. « Nous voulons vraiment donner une fierté à nos lycéens, explique le proviseur, Gilles Rouault, en leur montrant que si l’on se bat, tout devient possible. »

 

Concrètement, ils vont bénéficier d’actions comme des ateliers de présentation des métiers par les professionnels ou des aides à la rédaction de CV. Au , une session de tests d’embauche sera réalisée dans les conditions réelles pratiquées chez Deloitte. Les élèves pourront même accéder à distance à la bibliothèque de données du cabinet. « Il y aura aussi des de langue dispensés par , une méthode appelée dans le jargon professionnel l’e-learning », ajoute le chef d’établissement.

 

Pourquoi la Fondation a-t-elle choisi Sarcelles? « Un coup de cœur et une rencontre », confie Guylaine Bertin-Péri, la secrétaire générale de la Fondation Deloitte, par ailleurs expert-comptable et commissaire aux comptes. « Nous recevons souvent au siège des collégiens de banlieue pour rapprocher école et entreprise, raconte-t-elle. Mais il y a deux ans, un groupe sarcellois d’élèves de 3e nous a tellement impressionnés par leur tenue vestimentaire irréprochable et leur implication dans cette visite que nous avons eu envie de travailler pour eux avec leur professeur, Christine Gilant, qui s’occupe du réseau Ambition réussite. »

 

Dès ce mois-ci, une première action de parrainage de lycéens par les salariés de Deloitte est prévue. « Fin octobre, nous allons organiser une soirée parrains-filleuls et une visite au Louvre, que bien des élèves, qui quittent rarement leur quartier, ne connaissent pas », souligne Guylaine Bertin-Péri. Ainsi associés, Sarcelles et Neuilly pourraient briller ensemble.

 

Source : leparisien.fr

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article