Dossier Grippe A : Une vaccination qui sent mauvais !!

Publié le par E&R-Ile de France


Vous trouverez ci-dessous le lien vers la publication par Lepoint.fr du contrat de marché public relatif à l'acquisition de vaccins contre le virus H1N1, ainsi que les commentaires de la journaliste Sylvie Simon.





Un tract-E&R est disponible en libre téléchargement dans la rubrique Tract (en bas à droite) de ce blog.
 
Marché public n°EPRUS/09-36 relatif à l’acquisition de vaccins contre le virus H1N1 :
 http://www.lepoint2.com/sons/pdf/vaccin-H1N1%20medias.pdf 

 


Commentaire de la journaliste Sylvie Simon* :

 
 
Après lecture de ces contrats confidentiels, je voudrais attirer grandement votre attention sur les points suivants et j´insiste pour être lue le plus attentivement possible ! En page 21 de 24 (sur le curseur pdf), vous pourrez lire, c´est un COMBLE ( !!!) que :
 
Si l´autorisation de mise sur le marché n´était finalement pas délivrée et que les doses de vaccins avaient déjà été partiellement ou totalement livrées (ce qui prouve bien que l´AMM n´est aucunement un gage de véritable fiabilité et que les doses sont acceptée sur le sol d´un pays même en l´absence d´AMM soit totalement à l´aveugle !), le titulaire de l´AMM c´est à dire le fabricant de vaccin ne doit rembourser que 40% seulement au maximum de l´argent versé par l´état donc par tous les contribuables et empoche donc 60% pour rien, AUCUN service rendu !
 
S´il ne rembourse pas ces 40% maximal du prix perçu du gouvernement, il doit, tout au plus notez bien fournir au gouvernement en question pour seulement 40% de la valeur d´achat en dose de vaccins contre la grippe aviaire (H5N1) oui, vous avez bien lu, tout est dans le pot au roses, document signé par le ministère français !
 
Ce qui explique évidemment POURQUOI le contrat était aussi confidentiel et admis comme classé "secret défense" par Matignon lui-même comme on l´avait déjà dit dans un des courriers de correspondance avec la Ministre Onkelinx (ministre de la Santé et des Affaires Sociales en Belgique) et les parlementaires !!!
 
À présent, lisez bien à partir de la page 13/24 du pdf, vous ne rêvez pas, pour le vaccin de GSK on parle bien d´une liste verte (ce que le fabricant-tyran accepte qu´on dise donc) ET UNE LISTE ROUGE (ce que le fabricant refuse de dire). Par exemple, on ne peut pas dire publiquement le résultat des tests de sécurité et tests cliniques !
 
Par contre, on peut dire comme la presse docile et les autorités l´ont fait que le vaccin a 2 composants OR c´est faux : outre l´antigène, il y a l´adjuvant (squalène), le conservateur mercuriel thiomersal, l´émulsifiant polysorbate, le détergent octoxynol et l´inactivateur/conservateur formaldéhyde !!!
 
Les 2 parties (État et fabricant s´engagent au silence)

Il est très clair qu´un tel contrat à l´échelle d´un seul état (la France) n´aurait aucun sens stratégique pour les fabricants, on comprend mieux POURQUOI Laurette Onkelinx répondait "agacée" au journal Le Soir en invoquant la confidentialité de l´accord avec GSK il y a quelques semaines !!!
 
Il faut que les choses se sachent, là, c´est vraiment trop grave ! Ce n´est pas aux firmes d´être un état dans l´État et de dire ce qu´on peut ou non dire. Où va-t-on à la fin ?!
 
Sylvie Simon
   
   
 * publications : 
   
 « Autisme et vaccination : responsable mais non coupable » Etitions Guy Tredaniel, 
 « Vaccination : l’overdose » Editions Déjà, 
 « Les 10 plus gros mensonges sur les vaccins » Editions Dangles, 
 « La nouvelle dictature médico-scientifique » Editions Dangles, 
 « Les 10 plus gros mensonges sur… les médicaments » Editions Dangles, 
 Commentaire de la journaliste Sylvie Simon* : 
 

Publié dans Sécurité

Commenter cet article