Un commando de la LDJ saccage la Librairie Résistances

Publié le par E&R-Ile de France

La LDJ, organisation terroriste d'extrème droite sioniste interdite aux États-Unis et en Israël, est constituée de quelques centaines de membres actifs, et selon son porte-parole Michaël Carliste, elle regroupe « des anciens militants du Betar ». Leur signe distinctif est le bouclier de David et un poing serré inscrit en noir sur fond jaune.La LDJ, organisation terroriste d'extrème droite sioniste interdite aux États-Unis et en Israël, est constituée de quelques centaines de membres actifs, et selon son porte-parole Michaël Carliste, elle regroupe « des anciens militants du Betar ». Leur signe distinctif est le bouclier de David et un poing serré inscrit en noir sur fond jaune

Communiqué de la Librairie Résistances


Un commando d’une demi-douzaine d’individus, la plupart masqués, déclarant ouvertement appartenir à la Ligue de Défense Juive (LDJ) ont attaqué vendredi 3 juillet en début d’après-midi la Librairie Résistances (4 Villa Compoint, 75017 – Paris).


Deux femmes travaillant à la librairie étaient présentes, ainsi que deux ou trois clients. Après les avoir bousculés, les nervis se sont attaqués avec frénésie à l’établissement, arrosant d’huile plusieurs milliers [d’ouvrages] et détruisant les ordinateurs, avant de prendre la fuite à bord d’une automobile.


L’attaque de vendredi est intervenue au lendemain d’une conférence, donnée à la librairie par Mahmoud Suleiman, du village palestinien d’Al-Masara, sur le thème des actions de résistance non violente à l’occupation israélienne.


La librairie Résistances, qui propose, notamment, de nombreux livres sur la Palestine et sur Israël, a été attaquée et menacée à de nombreuses reprises par les fascistes sionistes. Mais alors que les agissements de cette bande sont archi-connus de la police, le pouvoir politique a jusqu’à présent systématiquement manifesté sa sollicitude à leur égard.


Mise à jour du lundi 6 juillet
: à l’appel de la librairie Résistances,

rassemblement mercredi 8 juillet à partir de 18h30 devant la librairie



Nicolas Sarkozy en candidat de la LDJ


Le Réseau Voltaire vient de publier un article à propos de cette agression, de la LDJ et de ses liens avec Nicolas Sarkozy. En voici un extrait :



La branche US est considérée comme terroristes par le FBI après deux attentats à la bombe (1981) et l’assassinat du directeur de l’American-Arab Anti-Discrimination Committee (1985).
La branche israélienne est considérée comme terroriste depuis la fusillade d’Hébron, au cours de laquelle un de ses militants, Baruch Goldstein, tua 29 personnes (1994).

La branche française est une association de fait, sans personnalité juridique. Ce groupe, qui comprend moins d’une centaine de personnes, s’exprime depuis octobre 2007 via un site internet. Ses membres se sont rendus coupables de diverses agressions, notamment contre le militant des droits de l’homme Mouloud Aounit, le sociologue Alain Soral, l’artiste Dieudonné.
Plus récemment, ils ont attaqué la mairie communiste de Vitry-sur-Seine alors que celle-ci déclarait le leader palestinien Marwan Barghouti « citoyen d’honneur de la commune ».

Hormis une condamnation pénale pour des violences commises dans l’enceinte du Tribunal administratif de Paris (2003), les exactions de la Ligue de défense juives sont toutes restées impunies. Elles se sont concentrées dans les périodes allant de mai 2002 à mars 2004 et depuis novembre 2004 ; périodes où Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur ou président de la République.

Pour suivre une formation au Krav Marga (art martial pratiqué en Israël), ses membres ont eu accès à des salles de sport de la Police nationale.
Lors de la dernière élection présidentielle, la Ligue de défense juive a appelé à voter pour Nicolas Sarkozy et a placé ses membres au service de sa campagne.

Voici une interview des témoins et des images des dégats occasionnés.



 



Librairie Résistances agressée from chris den hond on Vimeo.

La librairie Résistances est à notre connaissance la seule de Paris à proposer en vitrine le livre “Sarkozy, Israël et les Juifs” de Paul-Éric Blanrue.

John Bastardi Daumont, avocat de Paul-Éric Blanrue, fait le point sur la diffusion du livre et réagit à l’attaque sioniste contre la librairie Résistances.








Source : lalisteantisioniste.com

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article