Interdiction des listes Dieudonné: "l'Etat aux ordres du lobby sioniste", juge Soral

Publié le par E&R-Ile de France


Alain Soral, ex-FN, qui s'est associé à Dieudonné pour présenter des listes "anti-sionistes" aux européennes a jugé dimanche "scandaleuses" les déclarations de Claude Guéant envisageant l'interdiction de ces listes, jugeant que l'Etat se "soumet aux ordres du lobby sioniste".





"C'est scandaleux. Ce qu'il a dit, là où il l'a dit, sur une radio communautaire, signifie que l'Etat se soumet aux ordres du lobby sioniste en France", a déclaré M. Soral, interrogé par l'AFP au sujet des déclarations du secrétaire général de l'Elysée.

M. Guéant avait indiqué peu auparavant, sur Radio J, que les pouvoirs publics étudiaient la possibilité d'interdire les listes "anti-sionistes" de Dieudonné, estimant que l'humoriste très controversé était "antisémite tout le temps".


Ces propos sont "assez obscènes quelques mois après les évènements de Gaza" et alors que l'Elysée s'apprête à recevoir le chef de la diplomatie israélienne, l'ultra-nationaliste Avigdor Lieberman, a estimé M. Soral qualifiant M. Lieberman de "fasciste".


"Aujourd'hui, il est interdit de critiquer Israël pourtant gouverné par l'extrême-droite", s'est indigné M. Soral, dénonçant "un climat étrange en France".


Selon lui, Dieudonné est "injustement persécuté" et "on on est en train de sortir de la démocratie" mais "ces déclarations vont permettre d'aider à en prendre conscience".


"Légalement on ne pourra pas interdire" ces listes et "nous nous y opposerons", a aussi déclaré l'ex membre du FN.

A propos des cinq listes que Dieudonné veut présenter au scrutin de juin il a indiqué que "les choses avancent" et qu'il y en aura sûrement une en Ile-de-France conduite par Dieudonné et sur laquelle il figurera.


Condamné à plusieurs reprises pour des propos sur la Shoah et les juifs, Dieudonné est renvoyé le 5 mai devant le tribunal correctionnel de Paris pour "injures raciales", pour avoir invité en décembre sur la scène d'un de ses spectacles le négationniste Robert Faurisson pour lui remettre "un prix de l'infréquentabilité".

PARIS (AFP)


Source : google.com

Publié dans Politique

Commenter cet article