Le Saint Pie qui déchante (Paris)

Publié le par E&R-Ile de France



Nous avons reçu le courrier d'un lecteur, dont, respectant la volonté, nous ne donnerons pas le nom. Il s'émeut du projet municipal d'interdire la messe de Pentecôte que la Fraternité Saint Pie X organise depuis des années à Montmartre. Connue par la figure de son fondateur : monseigneur Lefebvre, cette organisation ne nous est pas sympathique, on ne saurait le dire plus clairement.









Pour autant, ce n'est une raison ni pour refuser de publier cette lettre, ni pour écarter sans examen ses arguments.


"Cher Monsieur,

Je lis très fréquemment votre site qui me semble extrêmement bien documenté, tant il est nécessaire d'avoir un contre-pouvoir dans une démocratie digne de ce nom.

Vous serez peut-être intéressé par le fait que la Mairie de Paris vient de décider l'interdiction d'une messe en plein air qui se déroule tous les ans devant Montmartre. On peut bien entendu avoir d'autres options religieuses, mais il me semble qu'une capitale internationale, ayant des prétentions à l'universalité, peut aussi avoir quelques catholiques épris de la messe en latin (qui s'y dit dans cette ville depuis plus de 1500 ans !), d'autant que cette manifestation se déroule toujours avec une parfaite organisation, qu'il n'y a jamais eu le moindre trouble à l'ordre public, et que tout le monde y est le bienvenu.

Citation : "La Mairie de Paris a voté ce matin *l'interdiction de la messe* de la Fraternité Saint Pie X le lundi de Pentecôte. Un arrêté va être prochainement signé par Bertrand Delanoë. Lors du vote, l'UMP s'est abstenue, le Centre s'est divisé (Jean-Marie Cavada a voté pour l'interdiction) et le PS et Les Verts se sont unis dans la christianophobie."

On peut se demander à bon droit quelle sera la prochaine cible de la Mairie, puisqu'apparemment rien ne l'arrête. On en vient à se demander si des manifestations violentes et aggressives ne seraient pas mieux accueillies !

En espérant que cette information sur ces dérives qu'il faut bien qualifier de sectaires, de notre municipalité, vous interessera, je vous présente mes salutations cordiales.

R."


Bon, que nos lecteurs se rassurent, nous n'allons pas nous lancer dans des exégèses savantes sur la liberté d'expression et encore moins dans des pinaillages sur la messe en latin et la liturgie catholique selon tel ou tel concile. A notre avis, ces querelles de clochers sont éloignées de l'expression d'une foi authentique qui ne se nourrit que de simplicité. Mais passons ...

Il y a beaucoup de choses à reprocher aux "traditionnalistes" de la fraternité Saint Pie X, autrefois qualifiés d"intégristes" (ils ont semble-t-il réussi à se débarrasser de ce substantif plus connoté). Avant même les dérapages de l'évêque Williamson, qui s'est inscrit sur la liste des vauriens qui mettent en doute l'existence historique des chambres à gaz et de la tentative d'extermination des Juifs en Europe par l'Allemagne nazie et ses complices, il y a déjà eu, par exemple, son rôle plus que trouble dans l'asile donné à un Paul Touvier en cavale. Ou encore les célébrations de la mémoire de Pétain (voir photo). Derrière le rejet de Vatican II, il y a un regroupement d'extrême-droite et nous n'aurons pas la naïveté de ne pas nous en rendre compte. Admettons simplement que notre lecteur fasse partie de quelques égarés convaincus que tout cela n'est que débat théologique, manipulés par de moins candides qu'eux.

Cela dit, une question simple doit être posée s'agissant de cette messe en plein air : y-a-t-il trouble à l'ordre public, oui ou non ? Comme rien ne le démontre, il n'y a aucune raison valable pour interdire ce rassemblement. Allons plus loin : si d'aventure quelques "verdogauchistes" allaient mettre le souk devant Montmartre comme ils l'on fait récemment devant Notre Dame en distribuant des capotes, il ne faudrait pas considérer que le trouble à l'ordre public soit le fait des victimes (les traditionnalistes) mais des provocateurs.

Enfin, ne soyons pas dupes. Au moment où Delanoë et sa bande s'apprêtent à sacrifier le centre de Paris aux intérêts commerciaux d'Unibail, où leur complicité avec LVMH, Decaux, les magnats du sport-business et autres puissances s'étale au grand jour, tout ceci n'est destiné qu'à repeindre à bon compte leur conscience de "gauche". Tout comme est dérisoire leur défense du bassin des carènes à Balard alors qu'ils veulent bâtir une monstruosité aux Halles.

Que les traditionnalistes célèbrent leur messe en latin, nul n'est forcé de s'y rendre. Le jour où ils prétendraient la rendre obligatoire, ce serait une tout autre histoire ...



Source : delanopolis.fr

Publié dans Société

Commenter cet article