[E&R] Revue de presse : Dieudonné et Alain Soral au congrès de l'UOIF (Le Bourget-93)

Publié le par E&R-Ile de France



Samedi 11 Avril 2009, bon nombre de militants d'Egalité et Réconciliation s'étaient donnés rendez-vous aux côtés des membres du Centre Zahra, pour aller à la rencontre des visiteurs du 26ème Congrès annuel de L'UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) qui se tenait au Bourget en Seine Saint Denis.







Postés aux abords des accès du parc des expositions depuis le matin 10h jusqu'en fin d'après midi, ils ont ainsi distribué les tracts de la campagne "Résistance" de soutien à la candidature aux européennes de la liste lancée par Dieudonné et qui regroupe notamment Alain Soral, notre président, ainsi que Yahia Gouasmi président du parti anti-sioniste.

De l'aveu même des participants à l'exercice, s'il fallait ne retenir qu'une chose de cette journée, c'est sans aucun doute l'accueil étonnamment bienveillant des visiteurs musulmans et ce malgré  la campagne d'acharnement et de diabolisation systématique dont ont pourtant fait l'objet les deux colistiers depuis maintenant plusieurs années de la part de tous les médias dominants.

Quelques articles relatant cette visite et qui figurent ci-dessous, donnent à nouveau un bref aperçu du parti pris systématique du chroniqueur "en service commandé" qui consiste à orienter l'avis du lecteur à renfort d'amalgames et de désinformation. On y parle en l'occurence d' "islamistes de l'UOIF" (glissement sémantique devenu un peu trop facile) ainsi que de tentative "d'importer le conflit proche-oriental" comme si le deux poids deux mesures pratiqué par ces mêmes médias sur cette question n'en était pas le meilleur moyen. C'est l'hôpital qui...

Bonne lecture !




Agoravox.tv :
Ramadan-Soral-Dieudonné : rencontre au congrès de l’UOIF


 



Ce week-end avait lieu le traditionnel congrès de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) au Bourget. Les deux invités vedettes de ce congrès furent Dieudonné et Alain Soral, qui se présentent aux élections européennes sur une liste "antisioniste". Les deux personnages controversés eurent l’occasion de discuter avec le non moins sulfureux Tariq Ramadan. Mais aussi avec Tarek Oubrou, le chef de projet de la mosquée de Bordeaux.


Dieudonné élargit ainsi encore un peu plus son cercle d’amis "infréquentables" : après l’ex-frontiste Soral, Jean-Marie Le Pen, parrain de son enfant, Thierry Meyssan, fondateur du Réseau Voltaire et auteur de l’Effroyable imposture, le leader charismatique du MDI, Kémi Séba, les chiites du Centre Zahra, le négationniste Robert Faurisson, ce sont donc les islamistes de l’UOIF dont l’ex-compère d’Elie Semoun convoite désormais l’amitié.


Source : agoravox.tv


Novopress.info :
VIP au Bourget : Tareq Oubrou, Dieudonné et Alain Soral au congrès de l’UOIF


Lors du congrès de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), qui s’est tenu le week-end dernier au Bourget, en Seine-Saint-Denis, l’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, a frayé avec des personnalités bien connues des lecteurs de Novopress.

En effet, ce sont l’humoriste Dieudonné, accompagné d’Alain Soral, président d’Egalité & Réconciliation et conseiller de Jean-Marie Le Pen durant la dernière campagne présidentielle, qui ont été les véritables vedettes de ces trois journées, comme en témoigne notre photo des deux protagonistes en pleine discussion avec l’islamiste Tariq Ramadan. L’hebdomadaire Minute, dans sa prochaine édition du 15 avril, révèle d’ailleurs qu’Alain Soral et Tareq Oubrou se sont entretenus dans le salon des VIP, avant leur prochaine rencontre à Bordeaux qui aura lieu le samedi 18 avril.

Pour Bruno Larebière, président du Collectif contre la Grande Mosquée de Bordeaux contacté lundi soir par Novopress,

« cela confirme que la personnalité doucereuse que Tareq Oubrou affiche à Bordeaux n’est que de façade » : « Dieudonné et Alain Soral étaient au Bourget en tant que leaders d’une liste “antisioniste“ aux élections européennes en Ile-de-France. C’est à ce titre qu’ils ont été invités, à ce titre qu’ils ont été encouragés. Est-ce à ce titre que l’imam Oubrou, qui prétend vouloir faire un “islam de France“, leur apporte son soutien ? Si Tareq Oubrou veut importer à Bordeaux le conflit proche-oriental, qui ne nous concerne en rien et ne peut que semer le trouble dans notre ville, qu’il ait au moins le courage de le dire. Il est décidément temps que la municipalité bordelaise rompe tout contact et cesse tout projet avec lui. » !

 


Dieudonné, accompagné de Marc George (à gauche), secrétaire général d’Egalité & Réconciliation,
en pleine conversation avec le bras droit de l’imam de Bordeaux

 

[cc] Novopress.info, 2008, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Source : novopress.info



20minutes.bondyblog.fr :
 Congrès de l'UOIF : Dieudonné et Soral en vedettes américaines

 
Comme chaque année à la période de Pâques, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) a organisé sa rencontre des musulmans, du 10 au 13 avril, au parc des expositions du Bourget. Des personnalités de l’islam étaient présentes. Parmi elles, l’intellectuel Tariq Ramadan, l’imam de la mosquée de Bordeaux Tareq Oubrou, ainsi que le directeur de l’Institut européen des sciences humaines de Paris, Ahmed Jaballa.





Et puis, au Bourget, on croise toujours des personnes connues, sans lien apparent avec l'islam : ce sont soit des membres du gouvernement – mais ça, c’était il y a quelques années, quand l’UOIF invitait le ministre de l’Intérieur Sarkozy à s’exprimer à la tribune –, soit des sympathisants de la cause, sans qu'on sache quelle cause au juste ils défendent. Samedi, ce furent Dieudonné et Alain Soral, ex-tête pensante du Front national, qui a quitté le parti de Jean-Marie Le Pen parce qu'il trouvait que sa fille Marine avait des idées un peu molles.

A l’entrée du Parc des expositions, une jeune femme distribue des tracts aux participants, annonçant la candidature de Dieudonné, Alain Soral et Yahia Gouasmi, président de la Fédération chiite de France, aux élections européennes du 7 juin sous les couleurs d’un Parti antisioniste (PAS). Dieudonné et Soral se tiennent près du stand des Editions Tawhid. Dieudonné est assiégé par des participants au congrès de l’UOIF, un caméraman filme la scène. Alain Soral déserte cet espace médiatique. En retrait, il semble apprécier la scène.



Tous les moyens sont bons pour démarcher des électeurs potentiels. Mais les avis sont partagés. Deux jeunes filles de confession musulmane voient là un « prétexte pour recueillir le plus de suffrages ». Elles considèrent la présence de Dieudonné et Soral comme
« un abus et une atteinte à l’image de la communauté musulmane. Ce sont des personnalités d’extrême-droite qui n’ont pas à être présentes ici. Encore une fois, cela va contribuer à ternir notre image. »
Un autre regrette en revanche de ne pas les avoir vus. « Ils ne me dérangent pas, dit-il. Et même si Dieudonné s’affiche avec le Pen, qu’importe, lui au moins il se mobilise contre l’Etat sioniste d’Israël et défend la cause palestinienne. »



Le conflit israélo-palestinien qui a fait couler tant d’encre et de sang en décembre et janvier derniers, justifie-t-il que certains musulmans épousent les thèses du Front national, quand ils ne vont pas plus loin qu’elles ?

Mimissa Barberis



Source : 20minutes.bondyblog.fr

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

Laurent 14/04/2009 20:31

Voici la réponse que j'ai faite sur l'article :






Bonjour,

Militant pour la liberté d'expression et antiraciste, j'ai tracté au Bourget en compagnie de la jeune femme dont vous parlez. Elle était loin d'être la seule, nous étions une douzaine au total (antiracistes + proches de Dieudonné + quelques personnes du centre Zahra + musulmans souhaitant prêter main forte) répartis à divers endroits.

1) Il ne s'agit pas d'une liste nommée "Parti Anti Sioniste" (???) mais "liste Résistance".

2) Dire que "Soral a quitté le FN car il trouvait que Marine avait des idées molles" est réducteur et méprisant : le sous-entendu étant qu'il est plus droitard que le FN ou un peu idiot, cela est fait je présume dans le but de ne pas avoir à trop argumenter.

3) Vous indiquez qu' "on" ne sait pas quelle cause Dieudonné et Soral défendent (mais "on" est un ... quoi, selon le proverbe ???). Consultez alors simplement Internet : ils défendent l'antiracisme, ils défendent tous les Français (et tous les Français quels qu'ils soient, EUX, contrairement aux Sarkozy et compagnie), ils sont contre la libre circulation des marchandises, capitaux et travailleurs selon les besoins du capital, contre le sionisme, contre la justice à deux vitesses, pour la défense de TOUT service public et de la république du pays.
Ainsi je rejette personnellement - et ça n'engage que moi - le terme d'extrême droite qui sert depuis quelques années à jeter l'anathème et à faire peur aux gens pour les embrouiller, car ce qui est d'extrême droite, c'est bel et bien ce qui est extrêmement de droite, extrêmement libéral : le MEDEF, le projet de gouvernement mondial d'Attali, etc.

4) Je tiens à dire très honnêtement - et vous pourrez sans nul doute m'accuser d'embellir la vérité, une telle accusation ne me gène pas - que j'ai eu cinq (oui 5) avis défavorables lors de la journée de tractage de samedi : certains ne pouvaient pas se piffrer Yahia Gouasmi (présent sur la liste) du fait qu'il soit chiite, d'autres appréciaient Dieudonné pour tel sketch et ne l'appréciaient pas pour tel autre. Pour eux il s'agissait non pas de voter pour une autre liste que celle-ci aux Européennes, il s'agissait plutôt de ne jamais voter pour qui que ce soit.
Le reste étant des réponses du genre : certes ça ne concerne pas la compréhension de l'Islam, ni sa pratique, mais oui une liste aussi orientée permettrait tout de même de faire avancer les choses plutôt que rien.

Cordialement,

Un antiraciste qui a tracté samedi au Bourget

Monsieur Z 14/04/2009 16:52

une suite d'amalgame .....
cet article issue de 20 minutes fait preuve d'aucune objectivité.
Il y a un parti pris évident.
il parait que ça s'appelle du journalisme.