Faut-il pendre Dieudonné sur la Place Publique ? Le Lobby Sioniste a encore frappé, en Bretagne cette fois.

Publié le par E&R-Ile de France



Au lynchage médiatique de Dieudonné s'ajoute désormais le lynchage sur la place publique. Une affaire à la Dreyfus. A quand sa déportation en résidence surveillée dans un ancien bagne au fin fond d'une ancienne colonie, haut lieu de la "diversité" ? Ou bien faut-il le pendre de suite sur la place publique ?









 



La réponse à la deuxième question, faut-il pendre Dieudonné sur la place publique, vient d'être donnée par le maire de Vannes, une réponse outrancière comme peut l'être la chasse aux sorcières - pire que le Macarthysme, digne du Stalinisme dans ses heures les plus sombres - menée contre lui depuis qu'il a osé critiquer publiquement le Lobby Sioniste.

Dieudonné devait donner une conférence à Vannes dans un hôtel Mercure ( Groupe Accor) le 31 mars. Le groupe Accor avait déjà annulé la réservation de la salle au Mercure, de même que celle à Rennes le 2 Avril invoquant " l'absence de documents administratifs apportés par la société de production La Plume" qui gére les conférences de Dieudonné. Le groupe Accor s'est déjà illustré par le passé par des publicités touristiques Sionistes ( Accor possède des hôtels en Israël), notamment celle il y a quelques années (26/12/2002) intitulée :

" La Touche Accor ! La Meilleure Façon De Voir Israël"

publiée dans un mensuel " ISRAEL MAGAZINE", proche du parti d'extrême droite, le Likoud de Netanyahou, avec une carte de ce que l'on appelle le Grand Israël (voir ci dessous), c'est à dire la Palestine sous Mandat Britannique, carte utilisée par les colons Sionistes mais aussi par les officines diplomatiques Sionistes à l'étranger.

Le Groupe Accor fait d'ailleurs partie de la CCFI (Chambre de Commerce France Israël), participant activement aux conférences qu'elle organise, dont celle organisée en octobre 2006 ayant pour thème " la sécurité des biens, des personnes et de l’information" dans le cadre des 6èmes Rencontres Economiques et Technologiques France Israel, dont l'actuel président est Henri Cukierman, le frère de l'ex président du CRIF. Inutile de faire un dessin - noter dans le thème de conférence de 2006 "la sécurité...de l’information" - pour comprendre d'où sont venues les pressions pour l'annulation de ces réservations.

Le Lobby Sioniste a frappé.

Il est vrai que Dieudonné vient de se déclarer candidat antisioniste en île de France pour les élections européennes. Donc, pour le Lobby Sioniste, tous les coups ( y compris les plus bas) sont permis. Bien sûr, parmi ces coups les plus bas figurent en bonne et due place : la calomnie, la diffamation, et les actions visant à priver la personne et sa famille de tout moyen de subsistance. Ce qui est de facto le cas pour Dieudonné.

Renchérissant sur cette annulation, la mairie de Vannes, craignant des "troubles à l'ordre public" a pris un arrêté pour interdire sur "la voie publique" toute conférence de Dieudonné. Selon Georges André, premier adjoint au maire, "nous avons pris vendredi soir un arrêté d'interdiction de la manifestation sur la voie publique compte-tenu des incertitudes et des risques de troubles à l'ordre public que peuvent susciter la venue de Dieudonné", des rumeurs ayant circulé qu'il se produirait éventuellement dans un bus, un restaurant etc..

C'est une première extrêmement grave de la part d'une municipalité dirigée par le maire, François GOULARD, qui, se basant sur de simples rumeurs, a pris un arrêté municipal équivalant à un lynchage sur la place publique à l'encontre d'un citoyen français, lui interdisant de s'y exprimer librement.

Peut-on interdire dans un pays qui se targue d 'être une démocratie, affirme défendre les droits de l'homme, à un citoyen d'exprimer son point de vue devant d'autres citoyens dans l'espace public, sous le fallacieux prétexte que cela pourrait provoquer des "troubles à l'ordre public" ? Un maire, dans l'exercice de ses fonctions, au sein d'un bâtiment sur le fronton duquel est inscrit la devise " Liberté Egalité Fraternité" peut il se prévaloir de ses fonctions policières pour faire taire quiconque déplaît au Lobby Sioniste, car l'enjeu est là et nulle part ailleurs ? Autrement dit, certains élus, vendent-ils la République, ses valeurs, ses principes, pour satisfaire une puissance étrangère via les pressions exercées par son puissant Lobby ?

François Goulard est également député UMP, un proche de Dominique de Villepin dont il a été ministre délégué à l'Enseignement Supérieur et à la Recherche (mais aussi un proche du Modem de Bayrou avec qui il a fleurté avant les élections présidentielles pour finalement se rallier à la Sarkozie ) ce qui tend à montrer que tous les députés UMP, sans exception, vont à la soupe Sioniste, et peuvent, dans certaines circonstances, éditer des "fatwas" sur ordre de leur Maître.

Pour exprimer votre indignation sur ce lynchage municipal d'un citoyen français sur la place publique et un manquement grave au respect de la liberté d'expression

Cabinet du Maire

Hôtel de Ville - Place Maurice Marchais - 56000 VANNES

cabinet.maire@mairie-vannes.fr

Téléphone : 02 97 01 60 10

PS: soutenir la liberté d'expression ce n'est pas accepter le contenu de ce qui a pu être dit ou fait. Le CRIF, par exemple, a soutenu Redeker lors de la polémique sur l'article reprenant ses propos racistes publié par Le Figaro le 19/09/06 intitulé "Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?" Redeker s'en prenait justement au recours au recours de la mairie de Paris aux "troubles à l'ordre public" : "..Comment expliquer l’interdiction du string à Paris-Plages, cet été ? Étrange fut l’argument avancé : risque de «troubles à l’ordre public». Cela signifiait-il que des bandes de jeunes frustrés risquaient de devenir violents à l’affichage de la beauté ? Ou bien craignait-on des manifestations islamistes, via des brigades de la vertu, aux abords de Paris-Plages ? Pourtant, la non-interdiction du port du voile dans la rue est, du fait de la réprobation que ce soutien à l’oppression contre les femmes suscite, plus propre à «troubler l’ordre public» que le string..."

Un conseil à Dieudonné pour son prochain spectacle, sur la place publique bien sûr, pour faire d'une pierre trois coups :

Se présenter voilé, avec un string, tous deux aux couleurs du drapeau Sioniste, et dire ce qu'il a à dire sur le Lobby Sioniste !







La révolution en marche
envoyé par centre-zahra-france


Source : planetenonviolence.org

Publié dans Libertés

Commenter cet article