[E&R] [Vidéos] Dieudonné se déclare candidat " Républicain, antisioniste et anticommunautariste " aux européennes de juin 2009

Publié le par E&R-Ile de France




PARIS — L'humoriste Dieudonné a annoncé samedi qu'il serait candidat ""Républicain, antisioniste et anticommunautariste »" aux élections européennes du 7 juin, appelant tous les "infréquentables" à rejoindre sa liste en Ile-de-France.







Il a résumé son positionnement, lors d'une conférence de presse dans son théâtre parisien de la Main d'Or, par "la République, l'anti-communautarisme et l'antisionisme".

Faisant référence aux récents conflits sociaux aux Antilles, Dieudonné a souhaité que ceux-ci servent de modèle en métropole, afin que survienne une véritable révolution sociale, dans le cadre d’un combat de classe qui transcende l’esprit communautaire. Selon lui, le seul communautarisme qui vaille est le « communautarisme de classe », dans le cadre républicain. " Il faut également se battre contre ce repli communautaire. Il faut que la République retrouve son sens et que nous chassions toutes les organisations mafieuses du type le CRIF, de la République", qu’il a comparé au « système béké » aux Antilles.

Dieudonné a également placé le combat pour la liberté d’expression au cœur de son engagement, considérant que celle-ci était réduite à néant en France par une minorité oppressante dont il conviendrait de se libérer, comme les esclaves en leur temps.

Se défendant d'incarner "une candidature antisémite", « bien au contraire »,  Dieudonné a affirmé que sa liste regrouperait des "juifs antisionistes" et des gens "de tous bords" partageant ses préoccupations. .

Il a appelé tous ceux qui veulent le rejoindre à le faire dès lors qu’ils combattent ce système, ou en sont les victimes, indépendamment de leurs divergences d’opinions, a-t-il dit, citant notamment l'écrivain Alain Soral  et Président d’Egalité et Réconciliation, (issu du PCF et ex-FN),  Thierry Meyssan, auteur de "L'effroyable imposture", qui conteste la version officielle des attentats du 11 septembre 2001, Ginette Skandrani, ancienne membre fondatrice des Verts, ou encore le P.A.S (parti antisioniste) de Yahya Gouasmi ainsi qu’Ahmed Moualek, Président de « La banlieue s’exprime ».

Il en a également appelé à l'ancien judoka Djamel Bouras et à l'humoriste Jean-Marie Bigard. "Tous ceux qui se sont heurtés à un moment à la pensée unique sont les bienvenus", a-t-il dit, persuadé de créer la surprise au soir du 7 juin.

Disant son admiration pour le combat de terrain mené par le leader du mouvement social en Guadeloupe Elie Domota, il a jugé "intéressante" l'idée "de faire des manifestations dans les centres commerciaux", « hauts lieux du capitalisme tout puissant ».

Alain Soral et Egalité et Réconciliation ne manqueront pas de se prononcer sur ces propositions dans les prochains jours, après des discussions avec Dieudonné et des précisions sur son projet, lesquelles seront débattues au bureau national d’ER.



Publié dans Politique

Commenter cet article