[E&R] Union européenne : Mini Traité...d'autodéfense intellectuelle

Publié le par E&R-Ile de France



Quelques idées reçues mais peut-être un peu faciles...à démonter !







On nous dit
 :

Pas de référendum sur le Traité européen parce qu’il est beaucoup trop technique pour que les peuples puissent donner un avis éclairé.

 

Nous répondons :


1° Comme par hasard, c’est lorsque le NON l’emporte que surgit cet argument, jamais lorsque c’est le OUI.

2° C’est le problème de tout référendum, et, au-delà, du droit de vote et de la démocratie en général.

3° Ce n’est pas sur mille et uns détails techniques que l’on a à se prononcer, mais sur l’Union européenne.

 

On nous dit :

Il n’est pas normal et il n’est pas démocratique que l’Irlande puisse à elle seule interdire l’entrée en vigueur du Traité.

 

Nous répondons :

Si, c’est normal, en droit international, qu’un Traité ne s’impose pas à un peuple qui n’en veut pas. C’est le contraire qui ne serait pas démocratique.

 

On nous dit (c’est Sarkozy) :

« La Pologne doit honorer sa signature. (…) Le président Kaczynski est un homme honnête et c’est un homme d’Etat : il a signé à Bruxelles, il doit ratifier à Varsovie, c’est une question de morale ».

 

Nous répondons :
 
Non, ce n’est pas une question de morale, mais de droit.
C’est la ratification qui compte, non la signature, et ce n’est pas le Président Kaczynski qui détient le pouvoir de ratification. Celle-ci émane du Souverain, soit, en démocratie, du peuple, qui se prononce directement (par référendum) ou indirectement (par ses représentants au Parlement).



E&R

Publié dans Politique

Commenter cet article