La belle et le Président, saison 3

Publié le par E&R-Ile de France



On a toujours tendance à trouver quelques circonstances atténuantes et plus que cela même aux jolies femmes, du moins quand on aime les femmes. Celles qui ne sont guère avantagées par la nature inspirent moins de compassion. C’est parfaitement injuste, c’est vrai, mais l’humanité est ainsi faite. Et je suis sans doute humain, trop humain pour ne pas m’apitoyer sur la condamnation confirmée de la très jolie Florence Cassez. Maîtresse d’un Mesrine mexicain, elle dépérit depuis trois ans maintenant dans une geôle mexicaine.







« Rousse charismatique à la chevelure foisonnante » comme décrite par le quotidien Libération, les multiples séquences télévisées où notre compatriote apparaît le prouvent : sa plastique ne laisse pas indifférente.

Mais ce n’est pas pour cette raison que son cas est désormais au centre – sinon d’un conflit entre la France et le Mexique, n’exagérons pas – mais de la visite officielle au Mexique de notre Chef d’État à partir de dimanche prochain.

L’avocat français de l’infortunée a mis sur pied une nouvelle campagne de mobilisation pour sauver sa cliente et attend bien évidemment de cette visite son rapatriement en attendant son évidente libération.

« Ce dossier est aujourd’hui devenu éminemment politique, explique-t-il. Il est évident que lorsqu’on condamne une ressortissante française dans un dossier totalement vide, qui depuis plus de 3 ans crie son innocence (..) à quatre jours d’un voyage présidentiel, ce dossier est devenu politique (…) Nous attendons une réponse politique de la France au dossier Florence Cassez. Cette réponse politique ne peut venir que du président de la République qui nous a toujours soutenu dans cette affaire, qui a toujours cru à l’innocence de Florence. Il est évident qu’il faut qu’il parle au président (Felipe) Calderon lors de son voyage prochain au Mexique du dossier Florence Cassez. »

Soit… et loin de moi la prétention d’affirmer que notre compatriote est innocente ou coupable. On a compris que si son sort était entre mes mains, ma décision serait aussi rapidement prise que parfaitement partiale.

Comme ce n’est pas le cas, je ne peux que m’interroger sur les conséquences de cette affaire sur nos relations internationales.

La visite officielle du Président de la République française n’a pas été uniquement programmée pour qu’il sauve la mise de la maîtresse d’un bandit mexicain… Mais Nicolas Sarkozy ne va sans doute pas hésiter à tirer tout le parti médiatique nécessaire à redorer sa cote de popularité en sauvant la Belle. Quel que soient les concessions à faire et le montant de l’addition pour le contribuable français. Au coût des spots publicitaires, on préfère autant ne pas savoir.

Mais c’est lassant, car il nous a déjà fait le coup en 2007 avec les infirmières bulgares en Libye. Et la même année avec les bras-cassés de l’humanitaire, les zozos de l’Arche de Noé. C’était alors avec le Tchad… Puis avec Ingrid Betancourt, Sainte Ingrid enchaînée, martyrisée, mourante, mourûe et ressucitée pour être libérée. C’était alors en Colombie en 2008.

La saison 3 en 2009, c’est donc au Mexique. À se demander s’il n’a pas fait appel aux scénaristes fameux de la série Prison break !



Source : voxnr.com

Publié dans Politique

Commenter cet article