Alerte au virus à la maison d’arrêt de Villepinte (Villepinte-93)

Publié le par E&R-Ile de France



Mercredi soir, l’Administration pénitentiaire (AP) a officiellement annoncé que cinq surveillants de la maison d’arrêt de
Villepinte (Seine-Saint-Denis) avaient été infectés par un détenu porteur du bacille de Koch, vecteur de la tuberculose.







Jean-François Forget, secrétaire général de l’UFAP, a indiqué à l’Afp que les cas de contamination n’étaient pas rares.

« Il y a un tel manque de moyens et un tel manque de volonté politique qu’au bout du bout, c’est géré à la petite semaine » a-t-il relevé.


Christophe Marques
, secrétaire général de FO-Pénitentiaire, également interrogé par l’Afp a évoqué un « scandale sanitaire ». « A cause du coût budgétaire a-t-il précisé, le personnel pénitentiaire n’est pas équipé de masques et que l’on manque de radiologues pour les contrôles de prévention à l’arrivée des détenus (…).

Les prisons de Maubeuge, Marseille, Moulins et Villepinte ont été touchées, et cela va continuer car nous avons une population pénale qui vient de régions où sévit la tuberculose comme l’Asie et l’Afrique, en plus d’une surpopulation carcérale (propice à la contagion) ».


Une situation qui aurait été évitée avec l’application du programme du FN
: l’expulsion des délinquants étrangers, la création de 75 000 places de prison afin d’humaniser les conditions de détention, d’éviter la cette surpopulation carcérale, mais aussi de rendre possible l’application (effective) des peines.


Source : frontnational93


Publié dans Société

Commenter cet article