Affaire Kouchner : L'accusation d'antisémitisme comme arme de terrorisme intellectuel : le coup de colère de Philippe Cohen

Publié le par E&R-Ile de France





"Et maintenant Bernard Kouchner. Honte à lui de s'être servi de la communauté juive comme d'un bouclier humain, au lieu de s'expliquer pour de bon sur son affairisme évident !", s'écrie Philippe Cohen sur Marianne 2, dans un article titré
Supplique à Aphatie, Le Monde, Le Nouvel Obs et les autres : oubliez-nous, oubliez les juifs !


"Un certain nombre de journalistes se sont abaissés à reprendre l'argumentaire honteux de Bernard Kouchner insinuant que le livre de Pierre Péan est limite, voire antisémite. Ce sont eux les vrais fourriers de l'antisémitisme qui vient...", avertit-il en introduction.








"Que les bien–pensants des rédactions, tous les Aphatie, les Backmann, Jauvert (Nouvel Observateur), les Bernard (Le Monde) de toutes les rédactions continuent à prétendre que demander des comptes ou contester le patriotisme de Kouchner rappelle Gringoire ou Je suis Partout, et alors, c'est sûr, nous verrons les vocations antisémites se lever à nouveau dans notre pays. Qu'il continuent, ces idiots inutiles, gonflés de leurs ego de résistants de la 25° heure, à prétendre qu'évoquer la fortune d'une personnalité est antisémite ; qu'ils persistent à défendre les juifs de cette façon et alors là, oui, ils rendront un fier service à tous ceux qui veulent montrer que les juifs sont des intouchables ; qu'« ils » s'abritent toujours derrière la Shoah pour spolier les Français ou trahir leur pays : qu'« ils » serrent les coudes et forment un bloc uni et solidaire. Qu'ils dispensent Bernard Kouchner de vraiment répondre aux critiques émises à son endroit au prétexte qu'elles viennent d'un goy et concernent un juif, alors oui, ils auront suscité, stimulé, provoqué le risque de rmontée d'un antisémitisme d'un type nouveau, d'un antisémitisme post-Shoah. De grâce, Aphatie, Backmann, Jauvert, Bernard et les autres, oubliez-nous, oubliez les juifs. Ils vous en seront reconnaissants."




Philippe Cohen, ancien rédacteur en chef d'Info Matin puis rédacteur en chef adjoint de Marianne et responsable de son site Internet, avant de partir fonder avec Jacques Rosselin Vendredi Hebdo, est doublement bien placé : il connaît bien Pierre Péan, avec lequel il a écrit La face cachée du Monde, et il est juif. Merci à lui de dénoncer cette arme de terrorisme intellectuel qu'est devenue l'accusation fallacieuse d'antisémitisme.


Mise à jour
 : Alerté par l'ami SuperNo, signalons que Philippe Cohen eût pu ajouter à sa liste le nom de Daniel Schneidermann. Pierre Péan a en effet quitté le plateau d'@rrêt sur images, outré par l'interrogatoire du Torquemada de service : à voir ici.

PS  : Retrouvez le blog de SuperNo parmi nos favoris.





Source: plumedepresse.info/

Publié dans Politique

Commenter cet article