Refus d’enlever sa casquette : un lycéen attaque à coups de ciseaux plusieurs enseignants (Créteil - 94)

Publié le par E&R-Ile de France





Un élève de 17 ans a attaqué vendredi au moins quatre membres de l’équipe enseignante du lycée technique Edouard-Branly à Créteil (Val-de-Marne). Certaines victimes se sont vu prescrire des jours d’interruption temporaire de travail (ITT). Une autre, prise d’une crise d’angoisse après avoir assisté à la scène, a été conduite à l’hôpital.











Vendredi à midi, la conseillère d’éducation du site demande au lycéen, dont l’origine n’a pas été dévoilée, d’enlever sa casquette. « Le lycéen a commencé à s’énerver », relate hier Le Parisien. La conseillère décide alors de rédiger un rapport sur cet élève récalcitrant. Le « sauvageon » s’excite puisque la conseillère d’éducation, paniquée, se réfugie au réfectoire pour se cacher.


La chasse est ouverte : le lycéen se lance à travers l’établissement armé de ciseaux. « Il courait dans tous les sens et dès qu’il croisait quelqu’un sur son passage, il lui donnait des coups ».


Selon la proviseur, « sept adultes » auraient été frappés par le lycéen, qui, après ses agressions, a tenté de prendre la fuite. Vers 13 heures, il a été interpellé par la brigade anti-criminalité. Une enseignante du lycée, déplorait « le manque de surveillants au sein de l’établissement, où les incivilités se multiplient depuis la rentrée ».

Le problème vient-il vraiment du « manque de moyens », éternellement mis en avant, ou au contraire d’une absence de volonté politique alors que l’ordre n’existe plus dans les cités de non droit et que la violence ronge tous les rouages de la société ?



Source : novopress.info

Publié dans Société

Commenter cet article