Extrême gauche : la manifestation de soutien à Julien Coupat dégénère (Paris-75)

Publié le par E&R-Ile de France



Près de 1 200 personnes, selon les chiffres de la préfecture de police de Paris, ont manifesté samedi après-midi en soutien à l’appel des comités de soutien à Julien Coupat, ce militant d’extrême gauche chef de la cellule soupçonnée de sabotages de caténaires SNCF.






Partis du Quartier Latin, les manifestants ont rejoint la place Denfert-Rochereau en passant devant la maison d’arrêt de la Santé où Julien Coupat est incarcéré depuis le 15 novembre. La préfecture n’a pas signalé d’incidents. Les manifestants, dont beaucoup portaient un masque blanc sur lequel était inscrit « terroriste » ont scandé « Police partout, justice, nulle part ! », « Libérez Coupat, enfermez Alliot-Marie ! », ainsi que «C’est l’Etat les terroristes ! ».


Julien Coupat est écroué depuis le 15 novembre, date de sa mise en examen pour « direction d’une association de malfaiteurs terroristes », chef d’accusation passible des assises. Sur les neuf personnes mises en examen dans ce dossier, cinq sont soupçonnées d’avoir participé à des actes de malveillance ayant visé la SNCF. Proches de la mouvance anarcho-autonome, elles sont suspectées par la police d’avoir formé une « cellule invisible ».


Huit policiers ont été blessés, dont deux ont dû être hospitalisés, et 15 personnes ont été interpellées « en flagrant délit », a indiqué la préfecture de police, selon qui « des anarchistes et anarcho-autonomes » ont procédé à des « tirs de fusées », à des jets de « projectiles divers ainsi que de fumigènes » visant les CRS, qui maintenaient un important cordon, avec grilles et canon à eau, pour empêcher les manifestants de s’approcher de la prison. L’aveu des tendances criminogènes d’une partie de l’extrême gauche ?








Source : novopress.info

Publié dans Société

Commenter cet article