Capitalisme en folie : interview contestée de Jérôme Kerviel dans Le Parisien

Publié le par E&R-Ile de France



Le Parisien
d’aujourd’hui publie un
entretien avec Jérôme Kerviel, l’opérateur de marché de la Société générale accusé par son employeur d’être responsable de 4,82 milliards d’euros de pertes en janvier 2008, dans lequel celui-ci confie sa vision de l’affaire, son état d’esprit lorsqu’il faisait son travail de trader et comment il a vécu sa détention. Pourtant l’ex trader a démenti sur RTL avoir accordé cette interview.






Dans l’entretien contestée, Jérôme Kerviel affirme que « tout le monde était au courant de [ses] activités ». Racontant son quotidien, il explique : « Je perds peu à peu la notion des sommes qui sont en jeu. Une bonne journée, pour un trader normal, c’est 30 000 € à 40 000 € de gain. Pour moi, une journée à 1 million d’euros, c’était nul. Je repousse tous les jours les limites. Je prends des risques de dingue. Et je fais des gains astronomiques qui me procurent, parfois, un plaisir jouissif. »


Ses propos mettent en lumière la déconnexion totale entre les traders et le monde réel. « Dans l’ensemble, tout ce que l’on fait reste très virtuel. C’est un peu comme jouer sur une console de jeu. Perdre ou gagner des millions, cela ne prend que quelques secondes. » explique-t-il avant d’avouer : « j’ai perdu le sens des réalités ».


Pourtant, l’ex trader dément avoir accordé un tel cet entretien. Interrogé sur RTL par Jean-Alphonse Richard, il a affirmé : « Ce sont des propos privés qui ont été sortis de leur contexte », ajoutant : « je suis scandalisé par ces méthodes ». Il semble que bien que Jérôme Kerviel ait aussi perdu le sens des réalités journalistiques…



Source : novopress.info

Publié dans Economie

Commenter cet article