France : effondrement des finances publiques

Publié le par E&R-Ile de France



La loi de finances tablait initialement sur un déficit de l’Etat de 41,7 milliards ; il y a deux semaines, le parlement adoptait une version rectifiée du budget en établissant le déficit à 51,7 milliards ; et le ministre du Budget Eric Woerth a annoncé dimanche que le déficit se situerait pour l’année 2008
« aux alentours de 56 ou de 57 milliards d’euros »…





Le déficit public (Etat, sécurité sociale et collectivités locales) dépassera ainsi les 3 % du PIB autorisés par Bruxelles. Bruxelles qui, a précisé le ministre, devrait faire preuve de « flexibilité » compte tenu de la crise… Quant à la dette publique, elle devrait flirter avec les 68% du PIB, très au-delà de la barre des 60% prévue par le traité de Maastricht.


M. Woerth a également annoncé que le déficit de l’Etat pour 2009 devrait s’envoler “aux alentours de 79 milliards d’euros”, creusant le déficit public à 3,9% du PIB et la dette publique à 69,1%. En appliquant la même marge d’incertitude que pour les chiffres de 2008, le déficit de l’Etat devrait en fait largement dépasser les 100 milliards d’euros.


Le ministre compte sur les plans de relance français, européens, mondiaux pour assurer une croissance de 0,2 à 0,5 % en 2009. Un optimisme que ne partage pas l’Insee : l’Institut d’Etat s’attend en effet à ce que la France bascule dans la récession dès le premier trimestre 2009…

Source : novopress.info

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article