Guerre des bandes ethniques en banlieue : nouveaux affrontements entre « jeunes », nouveaux blessés (Nanterre-92)

Publié le par E&R-Ile de France



Cette fois-ci, ce sont deux bandes armées de « jeunes » du Plessis-Robinson et d’Antony (Hauts-de-Seine), soit une cinquantaine d’individus dont de nombreux mineurs, qui se sont violemment affrontées samedi en début de soirée au parc des sports de Nanterre.






Ces affrontements, qualifiés de « rixe » par les médias, ont fait plusieurs blessés dont un adolescent qui a été frappé à coup de marteau à la tête. Il est actuellement hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière à Paris, souffrant d’un traumatisme crânien. Il serait dans un état grave, mais ses jours ne seraient pas en danger. Les forces de l’ordre, intervenant en nombre, auraient interpellé deux des protagonistes, non sans mal puisque deux policiers ont été blessés légèrement, selon une source de la sûreté urbaine du département.

Depuis de nombreux mois, ces bandes communautaires, pourtant bien connues des services de police, s’affrontent régulièrement sur des lieux de rendez-vous dans la capitale ou sa proche banlieue. Jusqu’à présent, ni les autorités de l’Etat, ni la Justice, ne sont parvenues à endiguer cette montée de la violence ethnique dans les zones à forte densité urbaine de l’Ile-de-France.


Avec ces affrontements à répétition, la banlieue parisienne et certains coins de Paris, comme la Gare du Nord ou Les Halles, prennent de plus en plus des airs de pays africains en voie de guerre civile larvée.


Source : nationspresse.info

Publié dans Société

Commenter cet article