Patrick Devedjian, Ministre de la relance économique et... laïque...

Publié le par E&R-Ile de France


Patrick Devedjian quitte l'UMP pour s'installer au gouvernement, Ministre de la relance économique et... laïque pourrait-on dire suite à son interview de mercredi matin sur Canal Plus.
Interrogé sur le travail le dimanche, il a en effet justifié cette mesure par la sauvegarde la laïcité de la république... ça ne s'invente pas.






Pour réveiller ces Français qui "végètent"


Patrick Devedjian aime à penser que ses concitoyens puissent travailler le dimanche. Parce parfois, "ils végètent", et ce n'est pas bon pour la république. Mieux vaut qu'ils s'en aillent bosser de bon matin, plutôt que de rester affalés devant leur téléviseur.


Pour restaurer la laïcité de la république


Mieux, il justifie la mesure qui autoriserait le travail le dimanche par la laïcité. "Je croyais que nous étions dans une république laïque (...) Les chrétiens honorent le dimanche, les juifs le samedi, les musulmans le vendredi. Si les bouddhistes s'y mettent, il ne va pas rester grand chose". Et dire que personne n'y avait pensé... Et pour cause. La "loi pour la sanctification du dimanche", entrée en vigueur en 1814 a été abolie en 1880. Et dès 1906, le dimanche est définitivement "laïcisé", sous la pression des syndicats qui souhaitaient promouvoir les valeurs du repos et de la famille. Mais on a dû oublier de prévenir la famille Devedjian, à cette époque là. Et Patrick proposera-t-il aussi de supprimer les jours fériés de Noël et du nouvel an, au titre de la laïcité ? Pourquoi pas...


Pour régulariser les délinquants


Autre argument de notre tout nouveau ministre de la relance : "Mais ça existe ! [...] mais la situation légale est discutable. Alors il s'agit de régulariser ça". Et oui, des commerçants ouvrent déjà le dimanche, hors du cadre légal. Dans ce cas là, il faut donc changer la loi pour régulariser tout ce petit monde. Las, un peu plus loin, au sujet du Service Minimum d'Accueil (SMA) qui pose de gros problèmes aux élus qui le jugent souvent "inapplicable", il change de ton : "le service minimum d'accueil c'est la loi, et la loi de la république elle doit s'appliquer". Curieux raisonnement... Changer la loi ou l'appliquer, telle est la question...

Trêve de plaisanteries, Devedjian est maintenant en charge d'un ministère majeur, celui la relance économique. Souhaitons-lui donc de réussir... dans le respect de la laïcité, s'entend.

 

Publié dans Société

Commenter cet article