160ème anniversaire de la loge maçonnique de Pontoise (Pontoise-95)

Publié le par E&R-Ile de France

COMMUNIQUE DE PRESSE D’ALEXANDRE SIMONNOT

Conseiller Municipal de Taverny
Membre du Comité Central



160ème anniversaire de la loge maçonnique de Pontoise


Annoncé dans Le Parisien-Val d’Oise de ce matin, les francs-maçons de Pontoise fêtent ce soir les 160ans de la loge des Amis du peuple. Cette célébration se fera, sous le patronage du Grand Orient de France, en présence notamment du député-maire UMP Philippe HOUILLON.





Elu du Front National dans le Val d’Oise, je n’ai aucun message de félicitations ni de sympathie à adresser aux francs-maçons. Je n’ai aucune affection, aucune admiration, aucune compassion pour la franc-maçonnerie qui est l’une des pires ennemies de la France et de l’Eglise.


Depuis sa création, héritée du ténébreux siècle dit « des lumières », la franc-maçonnerie ne poursuit qu’un seul but : l’anéantissement et la destruction de l’Eglise et de la France. Que les « frères 3 points » se rassurent, leur entreprise diaboliquement perverse est inéluctablement vouée à l’échec.


En effet, l’Eglise a les promesses de la vie éternelle, « les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle »(Mat 16-18), quant à la France, elle demeurera éternellement, n’en déplaise à certains, la Fille aînée de l’Eglise de par le Baptême de son Roi Clovis en 496.


Les dernières « réussites » de la franc-maçonnerie en infiltrant l’Eglise ont été le funeste Concile Vatican II où ses idées modernes y ont été reprises. Autre « succès » : la Nouvelle Messe, rédigée par un franc-maçon notoire de la loge P2 Mgr BUGNINI, qui a fait perdre la Foi à grand nombre de fidèles.


En France, la franc-maçonnerie a imposé sa propre devise « liberté, égalité, fraternité » à la République.


En 1975, la Loi Veil n’a jamais été rédigée par Simone. La Mère Veil n’a fait qu’apposer son nom sur un projet de loi rédigé préalablement par la loge du Grand Orient de France, qui a légalement permis l’extermination de millions de petits français.


Rappelons enfin qu’en 1986, la plupart des dirigeants du RPR et de l’UDF se sont engagés par serment, devant les francs-maçons du B’NAI B’RITH, à ne jamais faire alliance avec le Front National de Jean-Marie LE PEN.


Pour tous ces motifs effroyablement graves et odieux, je n’ai qu’un vœu à formuler à la loge maçonnique de Pontoise : qu’elle disparaisse au plus vite et que ses membres se convertissent à Celui qui est la Voie, la Vérité et la Vie !


Source
: nations.presse

Publié dans Evénement

Commenter cet article