Brèves : Les emprunts « toxiques » du 93 montent à 97% ! (Seine Saint Denis-93)

Publié le par E&R-Ile de France

 
20 octobre 2008 (Nouvelle Solidarité) — Pour son premier débat d’orientation budgétaire (DOB), Claude Bartelone, le nouveau président PS du Conseil général de Seine-Saint-Denis a décidé de dire la vérité : le département risque, du jour au lendemain, de sombrer dans d’importantes difficultés financières.



« Notre dette, affirme Bartelone, dont l’encours s’élève à 864 millions d’euros, est constituée à 97% d’emprunts toxiques. Notre annuité de remboursement peut passer brutalement de 40 à 80 millions d’euros ! »


L’élu vient de faire une découverte : « Nous avons des prêts dont les taux sont indexés sur le yen, le dollar, le franc suisse et même sur le taux d’inflation américain. » Pour lui, l’équipe précédente a « légué à leurs successeurs un risque au moins équivalent à celui des subprimes »


A qui la faute ? A part l’ancien exécutif, présidé par le communiste Hervé Bramy, qui, séduit par des taux alléchant, a systématiquement eu recours aux produits structurés sans imaginer les évolutions possibles du marché, Bartelone n’oublie pas la banque Dexia, « inventeur du produit » dont il attend qu’elle « répare les dégâts avant la catastrophe budgétaire ».


Pour creuser le sujet : focus


Source : Solidarité&progrès

Publié dans Social

Commenter cet article